A Vira Cuol ou la fête du monde à l'envers

 

Le rituel du Carnaval

Le carnaval est ce temps où l’ordre social et les règles établies disparaissent pour laisser  place au chaos et au désordre.
Le pouvoir concède  au peuple sa place. Et c’est alors que la communauté dans un élan de  sociabilité débordante exprime sa vitalité et sa folie en envahissant les rues de la cité.


Placé entre l’épiphanie et carême, le carnaval marque la période où la sève monte, la nature reprend vie et l’homme retrouve une énergie nouvelle avec le printemps qui revient. La fête carnavalesque se caractérise par le dépassement de soi, inversion et travestissement de l’homme pour instaurer un monde régi par les codes et les règles qui lui sont propres. C’est le temps du monde à l’envers.


 
Carnaval traditionnel des pays d’Oc

« La vitalité du carnaval se fonde sur cette capacité d’organisation populaire.

Du groupe naît l’invention, celle qui constamment redécouvre les figures du rite et reçoit

l’adhésion passionnée de tout le peuple d’une cité »

Daniel Fabre

 

©Dominique Pauvert
©Jean-Paul Menard
©Inter'Cal

Dans le sud de la France, la présence du carnaval est forte et quasi religieuse. L’imaginaire populaire des pays d’oc a fait naitre une multitude de personnages emblématiques que l’on peut croiser à cette période de l’année dans les rues, souvent accompagnées par la musique des fifres/galoubets/hautbois et de tambours.


Entre les buffatièrs qui soufflent au cul de la vieille, les ours qui coursent les jeunes filles en les marquant de noir une fois attrapées et mises au sol, entre le petaçon avec son balai et la vessie de porc et les Fecos et Godilhs de Limoux, sans oublier les terrifiants paillasses de Cournonterral, le carnaval fait surgir des personnages aussi surprenants et grotesques que terrifiants.


Toutes ses figures ou presque répondent aux imaginaires d’autres peuples qui depuis la nuit des temps ont ce besoin de transgresser les règles et le pouvoir. Cependant chaque peuple  exprime son "Eime" à sa manière, celle qui reflète l’imaginaire collective. 

 

A Vira Cuol ou la fête du monde à l'envers

 

Le Théâtre des Origines travaillant depuis de nombreuses années sur la question de la restauration des rituels saisonniers propose une forme singulière pour fêter le carnaval  à travers le fil dramaturgique du spectacle « A vira cuol ou la fête du monde à l’envers ».

Par le biais des archétypes carnavalesques méditerranéens (comme le Roi Carnaval, la Vielha, la Caresma, le Petaçon), le public se voit embarquer dans un charivari où tout le monde devient acteur de la fête. C’est aussi en proposant des ateliers que le Théâtre des Origines met en place des moments de partage de savoirs-faire et savoirs-être carnavalesques qui permettent de redynamiser et/ou retrouver du sens à la fête pour que chacun puisse y trouver sa place.*

Un travail sur la notion de bande carnavalesque ayant pour objectif l’intégration des enfants et/ou adultes à la trame du spectacle est mise en place en amont. Ainsi le public peut intégrer le spectacle dans un des chœurs carnavalesques.


A Carnaval tout se passe à l'envers... L'Ours sort de sa "tuta" à la fin de l'hiver car il doit réveiller le printemps par son pet libérateur des âmes! Mais sortira-t-il cette année? Par qui sera accompagné le Caramentran (Roi Carnaval), une vielha barreta du Périgord, des Salvatges, une nef de calulcs (fous ou folles)? Mais le pouvoir du chaos carnavalesque sera-t-il représentépar  un Roi ou une Reine cette année?

Carême fera-t-il tout ce qui est en son pouvoir pour nous empêcher de festejar carnaval entouré de sa horde de policiers?

Carnaval, folle course poursuite s'engage alors à travers rues.
« A vira cuol ou la fête du monde à l’envers » est une déambulation carnavalesque participative où des chœurs s’affrontent au rythme de musiques endiablées.
Entre Carême et le Roi Carnaval, lequel de deux arrivera à tenir le plus longtemps dans le charivari ?

 

Informations générales

 

Spectacle en musique et en déambulation tout public pour la rue
Nécessite repérage
Mise en place d'ateliers pour public amateur et adultes en amont du spectacle
Bilingue français-occitan
Durée minimum: 1h30

 

Téléchargez la plaquette de présentation >>

Martror, la fèsta dels Mòrts est un spectacle-rituel mis en rues par le Théâtre des Origines depuis 2008 dans le cadre de son travail expérimental autour de la restauration des rituels festifs en Méditerranée et faisant parti des « Temporadas », le projet originaire de la Cie.

Martror, la fèsta dels Mòrts est un spectacle rituel déambulatoire en musiques, chants, danses et théâtre sur le rapport que nos communautés entretiennent avec nos morts.
Le théâtre des Origines propose une évocation à la fois contemporaine et traditionnelle  de ce qui reste du langage mortuaire et festif des cultures du monde pour construire un rituel du nouveau millénaire autour de la mort.

 

LA FETE DES MORTS-  un rite ancestral
Le rituel de la Fête des Morts est une tradition ancestrale dans bien des pays du monde, posant la question du destin des âmes après le dernier souffle et des échanges entre les vivants et les morts.
Le rituel fait appel à la symbolique, mécanisme de l’imaginaire, que mettent en place les survivants face à la mort pour composer avec la peur de la mort.

©Baptiste Morel
©Baptiste Morel
©Baptiste Morel
©Marijo Marchand
©Marijo Marchand
©Johan Hannequin
©Johan Hannequin
©Johan Hannequin
©Johan Hannequin
©Johan Hannequin
©Johan Hannequin
©Goulven Gonthier
©Marijo Marchand
©Johan Hannequin
©Goulven Gonthier

Ainsi toutes les cultures depuis le début de leurs origines célèbrent les morts dans une grande diversité de formes appartenant toutes à l’héritage commun de l’humanité. Cependant les rites funéraires évoluent au même rythme que les valeurs, croyances et comportements dans nos sociétés.
De la mort apprivoisée à la mort refoulée et occultée de notre époque, l’homme cultive la croyance du devoir dû aux morts.
Alranq, Claude, Martror : la fête des morts / Alranq, Claude, Occitanica - Mediatèca Enciclopedica Occitana / Médiathèque encyclopédique occitane

 
MARTROR ou la restauration d’une tradition
Le Théâtre des Origines dans le cadre de son travail expérimental autour de la restauration des rituels festifs en Méditerranée, s’est donné pour vocation de remettre à jour la fête des morts. Le point de départ étant une recherche ethnoscénologique (voir Le Laboratoire/ La recherche-action) qui pointe du doigt le besoin universel de l’homme de communiquer avec l’invisible. Révéler les codes d’une communauté qui veut se réapproprier la tradition liée aux cultes des morts tout en la plaçant dans le contexte politique actuel, tel est l’enjeu. Il s’agit alors de réinterroger les pratiques rituelles en les faisant vivre dans un cadre sociopolitique contemporain.
Fêter Martror est donc se donner une nouvelle chance d'ouvrir les portes à un dialogue sacré dans un esprit de la fête au cœur de la cité.

 

Chaque spectacle-rituel de Martror, la fésta dels Mòrts est une écriture et une mise en rues qui prend en compte l’esprit, l’histoire, le patrimoine du lieu dans lesquels il est amené à exister. Ainsi les comédiens, musiciens investissent la communauté pour instaurer un rituel qui célèbre la vie et rend hommage à ceux qui sont morts.

 

Un dialogue entre mort et vie

« Bienvenue Vivantes et vivants,
vous dont la mort est dans le corps,
squelette de chair,
petites graines à germer,
à pousser et à arroser,

Il est l'heure,
le vent souffle,
le temps siffle,
la roue tourne,
tourneboulée,
me voila toute chamboulée de vous accueillir aujourd'hui pour,
danser, dansez, le bal des trépassés,
chantez, chantez le silence des décédés,
Venez fêter dans le terrain vague des âmes,
en quête des retrouvailles,
la fèsta dels mòrts!
Savez-vous ce qu'on murmure?
On murmure que cette nuit les défunts quittent l'au-delà.
On murmure que les vivants honorent leurs morts, en les nourrissant et en les réchauffant.
Honorer ceux qui amènent avec eux les forces vitales des profondeurs de la Terre
ceux qui permettent que la vie continue à la surface de la Terre.
On murmure que les honorer c’est rendre hommage à la vie qui nous est offerte,
C’est aussi les aider à se « réchauffer l’âme »…
C'est ainsi que surgit la fête des Morts.
Aqui arriba la fèsta dels Mòrts.
En langue du pays, on l’appelle MARTROR (…) »

Extrait du texte MARTROR 2014

 

 

Informations générales

 

Spectacle en musique et en déambulation tout public pour la rue
Nécessite repérage
Mise en place des ateliers pour public amateur adulte et enfant en amont du spectacle
Bilingue français- occitan
Durée: 1h30

 

 

 

TEMPORADAS, QU'ES AQUÒ ?

 

En langue occitane Temporada signifie période, espace de temps dérivé de tempora saison, temps favorable. Le projet TEMPORADAS, créé et réalisé par le Théâtre des Origines depuis 2006, est un laboratoire expérimental de restauration des rituels festifs et saisonniers.


Les TEMPORADAS prennent corps au niveau des 4 saisons festives : Carnaval, Saint Jean ou le solstice d'été, Martror, la fèsta dels Mòrts, Nadal ou le solstice d'hiver.
Les spectacles-rituels issus de ces TEMPORADAS sont des déambulatoires de rues musico-théâtral dans lesquelles acteurs et spect-acteurs se mêlent jusqu’au lieu du rituel final.


Les TEMPORADAS sont des créations uniques s'adaptant à chaque lieu et à chaque population qu'elles investissent. Elles ne sont diffusables que lors des périodes adéquates à la tradition.

TEMPORADA CARNAVAL © Johan Hannequin
TEMPORADA CARNAVAL © Johan Hannequin
TEMPORADA CARNAVAL © Johan Hannequin
TEMPORADA CARNAVAL
TEMPORADA SANT JOAN © Georges Souche
TEMPORADA SANT JOAN © Henri Comte
TEMPORADA SANT JOAN © Henri Comte
TEMPORADA SANT JOAN © Baptiste Morel
TEMPORADA MARTROR © Georges Souche
TEMPORADA MARTROR © Georges Souche
TEMPORADA MARTROR © Georges Souche
TEMPORADA MARTROR

 

carnaval sant joan accueil matror accueil

CARNAVAL, OU LE MONDE A L'ENVERS

Carnaval où la fête du monde à l'envers est un spectacle-rituel permettant la revitalisation des codes traditionnels à travers les archétypes des personnages carnavalesques. E que visca Carnaval !

SANT JOAN ou LA FÊTE DU SOLSTICE D'ÉTÉ

Avec Sant Joan le Théâtre des Origines interroge le rituel du solstice d’été en replaçant l'Homme au cœur de sa relation entre Nature / Cité / Sacré afin de sauter le feu...mais pour aller où ?

MARTROR, LA FÈSTA DELS MÒRTS

Un spectacle-rituel déambulatoire en musiques, chants, danses et théâtre sur le rapport que nos communautés entretiennent avec nos morts pour des rituels d'un nouveau millénaire.

lire suite lire suite lire suite

 
TEMPORADAS & Patrimoine Culturel Immatériel

Ce que nous appelons TEMPORADAS fait appel aux pratiques sociales, rituels et événements festifs définis par l'UNESCO comme « des activités coutumières qui structurent la vie des communautés et des groupes, et auxquelles un grand nombre de leurs membres sont attachés et participent. Ces rites trouvent leur sens dans le fait qu’ils réaffirment l’identité de ceux qui les pratiquent en tant que groupe ou communauté ».
« Les rituels et événements festifs, qui ont généralement lieu à des moments précis et en des endroits particuliers, rappellent souvent à une communauté donnée des conceptions du monde et des expériences appartenant à leur passé ».


Si les TEMPORADAS font appel au Patrimoine Culturel Immatériel comme terreau des imaginaires traditionnels ces manifestations festives sont aussi le moyen d'interroger les rapports actuels que l'Homme entretient à la Cité et à la Nature.

 

Comment faire venir une TEMPORADA ?

Les TEMPORADAS sont des projets de territoire et en ce sens ils nécessitent un travail de coordination permettant un investissement des associations, collectivités, populations (…) du lieu concerné. Ces manifestations peuvent aussi donner lieu à des programmations de stages, de conférences, de spectacles ou encore de travail collaboratif avec la population.

En amont des spectacles-rituels des ateliers sont mis en place avec la population (ou/et avec les associations, écoles, hôpitaux, maison de retraite, ateliers ouverts à tous...). Ces ateliers ont pour but la participation de tous en tant qu'acteurs lors des spectacles-rituels.
 
Ces ateliers peuvent prendre plusieurs formes :

- Ateliers de pratiques artistiques : théâtre, chants, danses, mouvement du chœur ;
- Ateliers d'Art-thérapie ;
- Ateliers d'écriture collective ;
- Ateliers de confection de costumes, masques et éléments de scénographie ;
- Ateliers de sensibilisation au Patrimoine Culturel Immatériel invoqué dans le cadre de la manifestation.

 

 Chaque TEMPORADA étant unique
contactez-nous pour réfléchir ensemble à la mise en œuvre de ces fêtes !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

POUR LA RESTAURATION DES RITUELS FESTIFS

Autour des fêtes saisonnières et patronales, des bestiaires catalans et occitans, des savoir-faire artisanaux et communautaires, des savoir-être véhiculés par les arts, l'histoire et les valeurs du terroir immatériel le Théâtre des Origines propose la dynamisation / restauration / recréation de spectacles-rituels permettant la valorisation, la transmission et l'actualisation d'éléments faisant appel aux rituels festifs.

Le Théâtre des Origines s'intéresse tout particulièrement au Patrimoine Culturel Immatériel par le fondement même de sa recherche artistique.
En s'interrogeant sur la fonction de l'artiste-artisan se nourrissant et nourrissant les imaginaires populaires, en créant à partir du répertoire des fêtes et rituels traditionnels, le Théâtre des Origines mène un travail de recherche-action-création autour du Patrimoine Culturel Immatériel.

Les rituels festifs et calendaires marquent l'année d'une succession de passages d'un temps à un autre. Le rituel saisonnier pose un rapport au temps sur le registre de l'invocation :
Invoquer le temps qui passe, le temps qui scande, le temps qui rappelle.
Invoquer le temps en le fêtant place l'humain dans l'acceptation du temps qui passe, en opposition au temps qui s'arrête, dans le choix de la vie en opposition à la non-vie.

La fête au sens noble du terme ne peut se détacher du créatif. Il y a mise en scène, on recrée des psychodrames de la vie ordinaire, on en caricature les aspects contraignants pour exprimer sa colère quand il y a lieu, ou sa joie. C'est pourquoi elles nous semblent indispensables au maintien de l'équilibre et au bon développement d'une société.
Ainsi, l'homme a pu raccorder son histoire personnelle à une histoire plus générale, celle du Tout ou de l'humanité. La fête lui a permis d'être accompagné dans les événements majeurs son existence, que ce soit une naissance ou une mort. Ce qui est paradoxal, c'est qu'en sacralisant l'événement par un rituel festif, les hommes l'ont du même coup banaliser, en ce sens que celui-ci s'intègre à une logique des lois de la nature qui concerne tout le monde. Ceci a eu pour effet un soulagement psychique, l'homme ne subissait plus les mystères, il pouvait enfin les comprendre.
Il nous semble alors essentiel au niveau culturel comme au niveau artistique de proposer des projets qui permettent la régénération apportée par la fête rituelle.

 

ILS L'ONT FAIT !

A ce titre le Théâtre des Origines est intervenu sur plusieurs territoires pour dynamiser et/ou créer des manifestations festives permettant la mise en valeur d'une particularité du territoire.

 

enfantement totemique

ENFANTEMENT TOTEMIQUE


Le Théâtre des Origines travaillant en partenariat avec les porteurs de Totem s'est vu confié l'honneur d'orchestrer un "Rituel de naissance Totémique" de deux petitsderniers de la Baragogne de St Christol.

Trois bonnes fée maraines et une maitresse de cérémonie ont alors été imaginées, leur intervention écrite et régie par Perrine Alranq en partenariat avec les petits Totems d’Occitanie venus accueillir les nouveaux venus avec la complicité musicale de Mar e Montanha, Banda Sagana et La Banda Brutis et le soutient et la confiance de la Fédération Totémique et des Amis de la Baragogne.

lavirada

 

 

LA VIRADA DELS TOTEMS

Le Théâtre de Origines mène depuis de nombreuses années des projets pour la dynamisation et la valorisation du patrimoine totémique du territoire Languedoc-Roussillon. De la création de rassemblements totémiques, au "batejadas" de nouveaux-venus, en passant par des créations spectacles-rituels sur les légendes de animaux totémiques ou encore d'accompagnement à la création d'un totem, les comédiens de la Cie accompagnent les projets pour la transmission et la valorisation de ce patrimoine festif.

acabaire

 

 

L'ACABAIRE

Fête rituelle de fin des Vendange à l'initiative de l'Association Patatr'Oc. En partenariat avec Le Pélican de Puisserguier et les Saboï, le Théâtre des Origines s'est interrogé sur un rituel autour du Vin et de son Dieu Bacchus. 

Il a s'agit d'imaginer une trame rituelle tout en faisant le lien avec les traditions déjà instaurées par les Patatr'Oc dans le déroulement de la fête comme la pesée du Président devenue alors la pesée de Bacchus, consistant à recevoir de vignerons du cru son poids en vin!

historique ode a la mer

 

 

ODE A LA MER

Cette évocation des rituels maritimes méditerranéens à vue le jour lors des fêtes de la Vogua Monstra du Grau du Roi aux côtés de l'Association Siloé et des musiciens et scénographes de Saboï.

La présence du Taureau, l'animal emblématique de la Camargue entre Terre et Mer étant alors symboliquement en procession et en danse relié à sa tradition ancestrale Egyptienne du Dieu de la force et de la fertilité Taurus, tout comme chez les Gaulois où il représente la force au combat et la fertilité.

aiga salvetat

 

L' AIGA PERDUDA, à la recherche de l'eau

Cette quête symbolique a été écrite en collaboration avec l'Association Culture et Tradition porteur du Drac de la Salvetat-sur-Agout dans le cadre des Estive d'Oc, avec à ses côtés les musiciens de La Masca.

La fable puisait son inspiration dans un fait réel: l'eau du lac avait disparu. Au cœur de l'été les rues de la Salvetat ont été le lieu d'une quête où les habitants rencontraient divers personnages et divinités qui leur indiquaient le chemin à suivre pour trouver le détenteur de l'eau.

La légende du Drac a ainsi été abordée avec un angle ludique et interactif tout en se servant de la toponymie dans un esprit de communions avec la Nature par le rituel de l'arrosage par le Drac.

 

le poulain montblanc

 

 

CARNAVAL DU TESTUT

Deux années consécutives, l'équipe du Théâtre des Origines, à travers d'ateliers chants et danses de carnaval dans l'école et le centre de loisirs de Montblanc s'est attelé à créer un lien dramaturgique entre le grand et le petit Poulain.

Le rituel de passage entre l'animal sauvage puis dompté par le meneur ainsi qu'une passation symbolique du fouet entre le meneur du Testut et celui du Testunet à été mis en rue avec les membres de l'Association du Poulain de Montblanc et accompagné par tout les enfants de l'école.

murat

 

CORNAS E CORNETAS

Lors de la fête de la Cornette (patrimoine gastronomique) deux formes d'interventions ont été mise en place et écrite par le Théâtre des Origines à partir de recherche sur la toponymie, les légendes et l'actualité de l'Auvergne.

Une première étant sous forme de parade carnavalesque, comique avec dégustation de Cornette de Murat à la clef, menée en danses et en chants par la Lune cornue, le lubrique faune Pan, un Gargantua-cuistot ventru, une Bacchante échevelée.

La seconde sous forme de scénette interactive où une guérison miraculeuse par la cornette alliait des personnages que tout opposait au départ: une militante pur jus occitane, une mamée et ses acolytes et une commerciale venue pour installée son complexe commercialo-touristique...

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour recevoir notre newsletter