Laboratoire de recherche-action

"La recherche-action permet au praticien, tout en restant en contact avec le terrain, d’apprendre à identifier ses besoins et d’établir une démarche pour atteindre des objectifs de changement".

 

Le Théâtre des Origines implulsera un travail de recherche-action à partir de 2017.

Si 2017 est une première année d'état des lieux, de rencontres, de mise en œuvre de partenariats et de rencontres d'acteurs, dès 2018 le laboratoire prendra corps.

Le laboratoire d'expérimentations a la volonté de prendre plusieurs formes : rencontres, conférences, publications numériques, expérimentations de terrain, forums participatifs ou tout autres formes imaginées en commun et  permettant de "défricher" des questionnements actuels dans les domaines de l'ethnologie, des ethno-sciences, du patrimoine, de l'éducation populaire et de la création artistique en milieu dit "minoritaire" dans une volonté de provoquer des changements de paradigmes.

Les outils mis en œuvre seront élaborés par les acteurs du laboratoire reconnus pour leurs accointances, leurs recherches et leurs expérimentations menées et/ou à venir dans les domaines étudiés.
Il s'agira alors de créer des espaces réflexifs à partir de problématiques soulevées par les membres du laboratoire que celles ci soient issues du terrain, de recherches universitaires ou d'expériences personnelles dans une volonté de faire rencontrer "savoirs chauds" et "savoirs froids" (cf. Luc Carton).

 

L'EDUCATION POPULAIRE

Si il est difficile de cantonner l'éducation populaire à une seule définition et une seule histoire il s'avère cependant fondamental de positionner la démarche de ce laboratoire en mouvement dans la visée de l'éducation populaire, à savoir une volonté de promouvoir, en dehors du système d’enseignement traditionnel, une co-éducation visant le progrès social.
Mettre en oeuvre aujourd'hui un laboratoire à partir de l'objet théâtral serait ainsi ouvrir la possibiité de (re-?)donner au théâtre sa fonction émancipatrice pour une "levée de la capacité" (cf. Olivier Neveux, 2013, Politique du spectateur, Paris, La découverte).

Travailler les enjeux de l'éducation populaire à partir d'expérimentations artistiques, culturelles et patrimoniales seraient faire place et corps au développement humain durable.
Offrir à la question occitane un lieu de réflexivité aux prises avec les grands changements sociaux actuels permettra sans aucun doute d'ouvrir un champ permettant de redéfinir les positionnements historiques comme les à-venir possibles.


PERSPECTIVES 2017-2018

En 2017 et 2018 le Théâtre des Origines souhaite impulser une dynamique de recherche-action touchant aux questions de l'ethno-scène occitane à travers la pratique théâtrale contemporaine, sa relation au rituel et au politique, tout en interrogeant ses filiations et ses devenirs.

 

« A partir de l'étude comparative issue de l'analyse de plusieurs expériences théâtrales passées et actuelles, nous nous proposons d'étudier les rapports qu'entretiennent théâtre, rituels et politique dans le monde occitan. D'une manière générale, notre réflexion souhaite se confronter aux questions suivantes : que peut le théâtre ? Quelles sont les expériences de théâtre significatives, et significativement ancrées dans un territoire donné ? De quelles héritages sont-elles porteuses et de quels devenirs peuvent-elles être les vecteurs ? Comment théâtre et rituel peuvent-ils créer des espaces d'émancipation sociale ? » (Travail proposé et mis en forme par Perrine Alranq suite à diverses rencontres et travaux de recherches).

 

Retrouvez prochainement l'argumentaire de travail en téléchargement.

 

NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour recevoir notre newsletter