LO SOPAR CARNAVALENC  

Carnaval Aquò Raï est une veillée en musiques, contes, théâtre et chants embarquant le public dans le monde des Carnavals Languedocien. Plus qu'un spectacle il s'agira pour le "spectacteur" d'un parcours initiatique aux fondements de Carnaval entre découverte du patrimoine festif et création contemporaine.


Le souper sera alors le temps du partage, le temps l'interactivité entre comédiens, musiciens et spect-acteurs.


Reprenant les grandes thématiques du temps carnavalesque, la création abordera Carnaval sous ses différentes facettes :

– Le sauvage
– Le Tricksters
- Le grotesque

 

Carnaval ne se prête à aucune définition dogmatique "N'a tant fach dins l'espaci e dins lo temps que repotegariá totjorn una ecsemple reborsier...".

Cependant il a des origines : Il est d'un temps saisonnier où les forces du renouveau font basculer la pesanteur des vieillissements à travers des rituels d'anticipation, d'inversion et de vitalisation qui fondent le sens de cette fête.

Cependant il a des contraintes : Carnaval naît difficilement dans un lieu sans mémoire pas plus qu'il ne survit à un individu sans groupe ou à un groupe sans imagination.
Au final Carnaval est très paradoxal. Il semble ouvert à tous les possibles et il semble hors d'atteinte des possibles qui ne réunissent pas un certain nombre de conditions. Pourtant, aucune des tentatives qui motivent son retour ne doit être méprisé. Il est si puissamment ancré dans l'histoire de l'humanité qu'il mérite attention et solidarité dans ses essais, ses
questionnements, ses performances ou ses échecs.

- Carnaval fait appel à notre nature, à nos sens, à notre rapport au monde animal et végétal dont nous sommes issus.
- Carnaval fait appel à notre appartenance à une cité, à une culture, à une histoire faite d'union et de différences.
- Carnaval fait appel à notre intimité personnelle, à nos secrets, à nos désirs, à tout ce qu'un masque peut oser exprimer sur le chemin vers l'autre.
- "Aquò dich, lo sopa carnavalesca pretend pas a liurar los Carnavals clau-en-man. La clau se la cal trobar tètu, té ieu,...tè totis..."

 

Équipe de création carnaval aquo rai affiche

Ecriture, mise en scène : Claude Alranq
Musiques et chants : Grail’oli
Contes et sketchs : Claude Alranq
Comédiennes : Théâtre des Origines - Anna Wasniowska, Marie Gaspa, Perrine Alranq
Souper : La Marmite à roulettes
Lumière et son : Gaël Rigaud
Scénographie et costumes : Suan Czepczynski
Production/Diffusion : Théâtre des Origines
Co-création : Théâtre des Origines / Claude Alranq / Grail'oli / La marmite à roulettes
Affiche: Gérard Garcia

 

Les partenaires du Théâtre des Origines

CLAUDE ALRANQ
Fondateur du « Théâtre de la Carriera » (1968) et batailleur infatigable pour la reconnaissance et le renouveau du théâtre méridional (d'expression française et occitane), il crée une cinquantaine d'oeuvres au contact de l'actualité locale et internationale, sur les chantiers les plus divers des arts dits engagés.
Après un travail de recherche et de formation à l'université où il s'affirme comme un des spécialistes de l'ethno-scénologie française et de l'histoire du théâtre des minorités, il initie la première licence professionnelle artistique : « ACTEURS -SUD » (interculturalité, transdisciplinarité).
Il est à la fois acteur, conteur, auteur, metteur en scène d'une vie méridionale au carrefour des traditions et des imaginaires, à la pointe d'un alter-mondialisme des cultures et des terroirs. »

GRAIL'OLI
Ce collectif s'est retrouvé autour de son goût pour les rythmes brésiliens, les langues du Sud et pour la culture de Carnaval dans le monde. De grallas (hautbois catalan), de percussions et de chants (occitan, créoles, castillan, français...), Grail’Oli vous fait balancer de l’écoute attentive à l’hystérie collective !

LA MARMITE A ROULETTES
"La Marmite à roulettes propose une cantine populaire qui se fixe comme objectif premier de : favoriser l'accès pour tous à une alimentation de qualité, saine et équilibrée.
Au sens où nous l'entendons la cantine populaire est un lieu de vie et de sociabilité à la fois simple, chaleureux et ouvert à tous, où l'on sert des repas peu chers mais de bonne qualité et équilibrés. C'est également un endroit intergénérationnel et propice à la mixité sociale.
Respectueuse de l’environnement et dans un esprit de développement local et durable, elle s’efforce d’utiliser les circuits courts pour l'approvisionnement et de développer des partenariats avec des agriculteurs locaux".

 

Informations générales

Spectacle tout public.

Durée : entre 2h et 2h30

Un repas est servi pendant la veillée

Dossier artistique et fiche technique sur demande.

 


Cette création a reçu le soutien du festival Mars des Auteurs, du CIRDOC,

du Conseil Régional Languedoc-Roussillon, de la Communauté d'agglomération Béziers Méditerranée

et de la Médiathèque André Malraux de Béziers.

 

 

Les conférences burlesques d'intérêt Occitan

en salle

 cbio pci qu es aquo   cbio carnaval boulegue   cbi martror

 CBIO PCI Qu'es aquò?

Conférence burleque abordant la question du Patrimoine Culturel Immatériel de façon ludique...

 

 CBIO Carnaval Boulègue!

Conférence burlesque permettant de voyager dans les Carnaval d'ici et d'ailleur ...

 

 

CBIO Martror, Fais-moi peur!

Conférence burlesque sur la fèsta dels mòrts en Occitanie et ses cousines dans le monde...

lire suite   lire suite   lire suite
         
Les CréationS 2019-2021
         
traces gso 1
 
  musee de la femme1     

TRACES

 

LE MUSEE DE LA FEMME

   
Traces est un spectacle rituel en déambulation et sur mesure prenant en compte le patrimoine vivant du lieu et le patrimoine architectural en mettant en valeur l’animal totémique.     Le Musée de la Femme est une visite guidée de portrait de femmes, sur fond de tableaux de peintre .     
lire suite   lire suite    
         
Les co-productions
gd capbord   carnaval acquo rai   noel nedelanuit2

GRAND CAPBORD

« Capbords : de Molière à aujourd’hui » est un spectacle commenté qui du XVIIième au XXIième siècle retient quelques figures caractéristiques de ce burlesque méridional que Molière découvrit dans les fêtes de « Las Caritas »...

 

CARNAVAL AQUÒ RAĪ

Ce souper carnavalesque est une veillée alternant musiques, chants, contes et théâtre embarquant le public dans le monde des Carnavals Languedocien...

 

 

NÉE DE LA NUIT

Conte enflammé tout public sur le rituel du Solstice d’hiver.
Que se passe-t-il lors de la nuit la plus longue de l’année ? …

 

 

 lire suite    lire suite    lire suite
         

 

 

gd capbord   carnaval acquo rai   noel nedelanuit2

GRAND CAPBORD

« Capbords : de Molière à aujourd’hui » est un spectacle commenté qui du XVIIième au XXIième siècle retient quelques figures caractéristiques de ce burlesque méridional que Molière découvrit dans les fêtes de « Las Caritas »...

 

CARNAVAL AQUÒ RAĪ

Ce souper carnavalesque est une veillée alternant musiques, chants, contes et théâtre embarquant le public dans le monde des Carnavals Languedocien...

 

 

NÉE DE LA NUIT

Conte enflammé tout public sur le rituel du Solstice d’hiver.
Que se passe-t-il lors de la nuit la plus longue de l’année ? …

 

 

 lire suite    lire suite    lire suite
         

 

 

Une conférence-spectacle de Claude Alranq

Trois jeunes femmes rentrent par effraction chez un vieux comédien. Il n’a pas d’héritiers mais il a brûlé sa vie sur les planches. Elles n’ont pas d’autres tentations que de rire de tout et de rien, et d’en prendre les risques.
De cette rencontre va surgir un pèlerinage baroque à travers l’insolent patrimoine burlesque du Midi... jusqu’au sanctuaire final où va se reposer la question de sa survie : Pour qui ? Pourquoi ?
Où ? Comment ?...

 

C’est à la fois une anthologie sur les traditions festives et comiques du sud-français et une création qui met en scène la transmission du rire : tentation, désorientation, surenchère, critique, rébellion, actualisation...

 

" GRAND CAPBORD ! "
Dans le Sud, la " capbourdise " est le mot le plus fidèle pour évoquer les blagues que retiennent les galejaïres. Elle emprunte beaucoup au monde du Carnaval qui, en Occident, est la matrice la plus féconde de ce phénomène délirant collectif.
Capbord réunit 2 mots : " lo cap " (la tête) et l’adjectif " bòrd " qui résume toutes les déviances et tous les paradoxes - péter les plombs - d’un différenciel à la fois civilisationnel, national, sexuel, ethnique, biologique…

   

Un universel local
Dans les pays d’òc comme dans toutes les contrées du monde, le " vivre-ensemble " a généré des modèles et des contre-modèles civilisationnels. Dans la tradition populaire, les uns comme les autres sont indispensables à la santé mentale collective que les philosophes nomment un " équilibre humaniste ".
C’est du côté des contre-modèles que le mot " burlesque " a fait son nid car ils sont comiques, délirants et profanateurs. Ainsi " les clowns " nés dans le giron anglo-saxon de la révolution industrielle ont particulièrement contribué à la définition esthétique du concept " burlesque ".
Cependant, c’est au niveau des cultures historiquement menacées* que les expériences burlesques connurent le plus de variations. Les Nasreddin (Moyen-Orient), les KaraKeuse (Grèce), les Eulenspiegel (Germanie), les Arlequin (Italie)… cohabitent avec les Lièvres africains, les Condors amérindiens, les Singes d’Asie au Panthéon des génies " cabourdàs ".
Cette tradition universelle n'a pas épargné le Midi. Il a eu et continue à avoir ses fadàs, calucs, paillasses, couillons, brancàcis, foutimàs, aluserpits... Le lexique d'òc a une centaine de mots pour les désigner.


* Les cultures dites minoritaires car en déshérence linguistique ou sociale.

 

Équipe de création
Ecriture, mise en scène : Claude Alranq
Jeu : Marie Gaspa, Anna Wasniowska, Perrine Alranq, Dominique Lautré
Régie son & lumière : Gaël Rigaud
Co-production Théâtre des Origines / Teatre de la Carrièra

 

Auteur

CLAUDE ALRANQ est un artiste qui a toujours considéré qu'il ne suffisait pas d'écrire, de jouer ou de mettre en scène avec, pour seul mobile, le désir personnel de s'exprimer :
« Quoique absolue, cette aspiration n'est pas suffisante en ce qui me concerne. J'ai besoin de faire corps, de faire langue, de faire chemin avec les gens qui partagent une mémoire et un élan vers le futur... »
Ainsi il a enraciné son œuvre  dans le terroir languedocien, le bilinguisme français et occitan, la chronique des événements passés et présents qui ont fait et qui font date. Il ajoute : « Ce n'est pas un enfermement mais une contribution à l'universalisation du local afin de le dégager des pesanteurs historiques qui le minent... Le local n'est pas le plus bas échelon des valeurs, c'est – à portée de main – ce qu'il nous reste pour agir sur le monde. »

Informations générales

Spectacle tout public en salle à partir de 10 ans

Bilingue français-occitan

Durée : 1h30

Téléchargez la plaquette de présentation du spectacle >>>
Téléchargez la fiche technique du spectacle >>>

 

 Cette création a reçu le soutien du festival Mars des Auteurs, du CIRDOC,

du Conseil Régional Languedoc-Roussillon, de la Communauté d'agglomération Béziers Méditerranée

et de la Médiathèque André Malraux de Béziers.

 

NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour recevoir notre newsletter